La société

Présentation

• Carcidiag Biotech est une société de biotechnologie qui a pour objet le développement de produits de diagnostics spécifiques, rapides pour les cellules précancéreuses ; ces kits peuvent être associés aux thérapies ciblées : tests compagnons.
• Les produits développés répondront, à partir d’une technologie innovante, aux attentes du marché : sensibilité, rapidité et coût réduit.
• La force de la société Carcidiag repose sur la connaissance des phénomènes de la glycosylation et de son implication dans les processus de cancérisation.
• Aujourd’hui l’entreprise creusoise Carcidiag souhaite aller plus loin en réalisant de nouvelles études cliniques et en démarrant la commercialisation des kits et pour cela elle a besoin de votre soutien. Prenez part et devenez actionnaire de la société : https://sowefund.com/projet/38/carcidiag-biotechnologies

Équipe dirigeante

La société Carciadiag Biotech se structure autour de trois co-fondateurs, un docteur en médecine spécialiste ORL, un docteur en Sciences de la Vie, et un responsable de structures associatives, ancien directeur de cabinet d’une collectivité territoriale. L’équipe fondatrice rassemble donc des profils très complémentaires sur le plan scientifique et entrepreneurial. Par ailleurs, la société a embauché à partir du mois d’avril 2017 une directrice scientifique adjointe, docteur en biologie et développeur de la technologie à l’origine des brevets sur la détection des CSC dans les cancers colorectaux.

Vincent Carre

photo Vincent Carre

Christian Laurance

photo Christian Laurance

Alain Queyroux

photo Alain Queyroux
photo Vincent Carre

Vincent Carre

• diplômé de troisième cycle l’Université Paris XIII où il a développé des travaux sur l’importance de la glycosylation dans les mécanismes de reconnaissance du VIH aux cellules-hôte ; docteur en biologie diplômé de l’Université de Limoges en 1999, son travail a porté sur l’étude de molécules glycosylées photosensibles et leur application dans des traitements anti-cancéreux. Vincent Carré est un des fondateurs de la société Mêtis Biotechnologies (créée en février 2000) au sein de laquelle il occupait le poste de CEO jusqu’en février 2003. Il a été également co-fondateur et président de la société Glycode qui développait des souches de levures humanisées pour la glycosylation afin de produire des principes actifs pour l’industrie pharmaceutique. Il a été, jusqu’en avril 2016, directeur du Laboratoire Départemental d’Analyses et directeur général adjoint du Pôle développement au sein du Conseil départemental de la Creuse. Il est l’auteur de plusieurs publications scientifiques portant sur la glycosylation, et inventeur sur trois brevets. Au sein de la société Carcidiag, il est en charge de l’élaboration et du suivi scientifique du projet, des relations avec les partenaires financiers, de la gestion de la croissance de la société. Vincent Carré a été lauréat à quatre reprises du concours national de création d’entreprises de technologies innovantes en catégorie émergence et création développement.
photo Christian Laurance

Christian Laurance

éducateur spécialisé de formation, diplômé d'Etat et a travaillé plus de vingt ans auprès d'un juge des enfants (enquête sociale- investigation orientation éducative - assistance éducative en milieu ouvert- enquête sociale et divorce). Titulaire par ailleurs d'une licence AES, il a occupé la fonction de chargé de mission : politiques sociales et territoriales au conseil général de la Creuse de 2002 à 2011 avant de devenir directeur de cabinet jusqu'en 2015. A ce poste il s'est intéressé plus spécifiquement aux problématiques de développement du territoire, à la question de l'Agenda 21 et  a participé au groupe de travail des  nouvelles  ruralités dans le cadre de l'association des départements de France ADF; groupe de travail qui a fourni un rapport et fait 25 propositions pour le développement des espaces ruraux . Vice-président de la Chambre régionale de l'Economie Sociale et Solidaire du Limousin et trésorier de 2007 à 2011, il a été sensibilisé aux questions économiques de la région , rencontré les partenaires institutionnels et participé à des travaux de recherche dans le cadre de l'observatoire de l'ESS.
photo Alain Queyroux

Alain Queyroux

Médecin ORL et ancien attaché des Hôpitaux de Paris ; il a exercé comme médecin libéral à Guéret de 1982 à 2015. Durant cette période il aura été : praticien hospitalier temps partiel à l’hôpital de Guéret à partir du 10 octobre 1988, puis praticien hospitalier temps plein à l'hôpital de Guéret depuis le 1er juillet 2015. Il a joué un rôle clé en matière de cancérologie sur le département de la Creuse et parallèlement, il sera l'un des acteurs majeurs dans la création du service de Soins et d’Education Spécialisée pour enfants déficients auditifs de la Creuse, devenu SESSAD Déficients Auditifs et Troubles Spécifiques du Langage. Son implication et sa motivation le conduiront dans le cadre de la recherche à déposer un brevet international de dispositifs médicaux. Il sera à l'origine du projet Teledent (télédiagnostic dentaire) et assurera le rôle de coordonnateur- investigateur principal d'une recherche biomédicale "étude d'exactitude diagnostique visant à vérifier la validité de la télé consultation diagnostique en odontologie ". Soulignons qu’en 2005 il a été Lauréat du concours national OSEO-ANVAR / Ministère de la Recherche,d’aide à la création d’entreprises de technologie innovante, catégorie « Emergence ». et fondateur en 2005 de la SARL DIOPTIK, start-up de recherche et développement en dispositifs optiques médicaux, et gérant de cette société de décembre 2005 à mai 2007, puis membre du conseil de surveillance.

Le laboratoire

L’OCDE définit la biotechnologie comme l’application à des organismes vivants des principes scientifiques et de l'ingénierie à la transformation de matériaux vivants ou non-vivants aux fins de la production de connaissances, de biens et de services. La biotechnologie, ou « technologie de bioconversion » comme son nom l'indique, résulte d'un mariage entre la science des êtres vivants - la biologie - et un ensemble de techniques nouvelles issues d'autres disciplines telles que la microbiologie, la biochimie, la biophysique, la génétique, la biologie moléculaire, l'informatique… Dans la biotechnologie traditionnelle, on trouve, entre autres, les différents processus de fermentation connus empiriquement par les humains depuis quelques milliers d’années.

Membres du Comité scientifique

Mme Pr. Béatrix Barry

Professeur des universités-praticien hospitalier, Présidente de la société française de cancérologie cervico-faciale.

M. Patrick Colo

Ancien directeur de la MGEN Sainte Feyre, Creuse ; Expert auprès de la Haute Autorité de Santé, rapporteur de cinquante missions.

Mme Marie-Odile Jauberteau

MD, PhD, Immunologie clinique, Equipe d'accueil 3842 Faculté de médecine.

M. Dr Fréderic Fina

Unité de développement technologique, Service d'anatomie pathologique, Neuropathologique. Laboratoire de Biologie médical APHM. Chief Technology Officier à ID solutions.

M. Pr. Fabrice Lalloué

Professeur des Universités, co directeur de l’équipe associée 3842 Homéostasie cellulaire et pathologie.

M. Dr. Bruno Védrine

Directeur scientifique Indicia S.A.S. Directeur du site de Limoges.

M. Dr. Alain Queyroux

ORL Président du Conseil scientifique, associé fondateur, membre de droit.

M. Dr Vincent Carré

Président de la société Carcidiag Biotechnologies, membre de droit.

M. Christian Laurance

Directeur général Carcidiag Biotechnologies, membre de droit.